top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGuillaume

De Santa Severa à Porto-Vecchio : la côte est de la Corse

Dernière mise à jour : 30 juin 2023

Nouvelle semaine, nouveau compteur : celui du nombre de stop pris par l'équipe. Que ce soit pour rentrer de randonnée, pour aller faire des courses ou aller dans des lycées ou des collèges, l'équipe est souvent amenée à utiliser ce moyen de transport pour se déplacer à terre. Aujourd'hui, on dénombre pas moins d'une dizaine d'autostop pris par l'équipe. On vous en dit plus pendant ce journal de bord !


Compteur de personnes sensibilisées :





 

Mercredi 14 juin


Après la grosse journée de randonnée de la veille, c'est grasse matinée pour quasiment toute l’équipe sauf Matthieu qui doit passer un entretien dans l’espoir de trouver son futur travail. (On croise les doigts pour lui ! )

On se réunit tous à midi autour d’une salade de pomme de terre pour découvrir que certains ont gardé des séquelles de la randonnée de la veille. En effet, en passant par le maquis à la fin de la randonnée, certains ont été piqué par des plantes provoquant des griffures et des plaques rouges sur le bas des jambes.

L’après-midi, c’est coiffeur pour Florine, qui depuis une semaine, se désespère de pouvoir se laver et faire un soin pour ses cheveux. Puis, pendant que Guillaume part faire quelques courses, Florine et Marie vont préparer l’organisation du lendemain avec Mare Vivu au camping de Santa Severa. Créée en 2016 à l’initiative de deux jeunes étudiants corses, l’association Mare Vivu organise chaque année une mission scientifique et environnementale autour de la Corse en trimaran : la mission "Corsicare".

Cette semaine, ils sont au camping de Santa Severa pour faire de la sensibilisation, alors on en profite pour les rencontrer et passer une journée avec eux. On les retrouve le soir au bar de Chez Jean sur le port où ils organisent une projection du documentaire « La méditerranée, l’odyssée pour la vie ».

Projection du documentaire au bar de Chez Jean


La soirée se termine par une visite de notre bateau avec les membres de l’association Mare Vivu avant de leur donner rendez-vous le lendemain matin.

 

Jeudi 15 juin

9h30 au camping pour rejoindre l’équipe de Mare Vivu et passer la matinée avec eux. Direction la plage d'Aliso à l’ouest du cap Corse pour une dépollution puis un dénombrement de raies dans la baie. La quantité de déchets présents sur la plage est impressionnante ! Il suffit de se baisser pour ramasser un bout de plastique...


Dépollution de la plage d'Aliso pour l'équipe de Sea Plastics avec l'association Mare Vivu

Après 1h30 passée à ramasser le plus de plastique possible, on enchaine avec un recensement du nombre de raies dans la baie. Equipé de masque et de tuba, chacun se réparti sur une partie de la baie à la recherche de raies. Après 45 minutes : ça y est, on commence à en apercevoir à 10m de fond ! 1,2 puis 3… Au total c’est 16 raies qui seront recensées par l’ensemble des participants à la fin de la matinée.

L’équipe se divise pour la suite de la journée. Marie et Emma sont emmenées par Mare Vivu en voiture à Canarie pour faire une sensibilisation à l’école primaire de la ville : 11 élèves de la grande section au CE2.

Pendant ce temps, Florine, Guillaume, Matthieu et Maël rentrent en stop au bateau. C’est Matthieu et Maël qui seront les premiers arrivés avec un seul autostop nécessaire pour se rendre au port de Santa Severa. C’est moins fructueux pour Guillaume et Florine qui seront d’abord conduit jusqu’à Luri par une vacancière allemande ou ils attendront presque 30 minutes avant d’être récupérés par un adjoint au maire de la commune de Santa Severa (Merci à lui !).

Marie et Emma rentrent en stop au bateau après leur séance de sensibilisation


Une fois rentrés au bateau, c’est préparation du plan de navigation pour le lendemain puis Guillaume repart faire des courses alimentaires et médicales à Luri en vélo. Les plaies provoquées par les piqûres de la randonnée ont empirées pour certains membres de l'équipe. Après discussion avec la pharmacienne et recherche sur internet, il s’agit en réalité de la plante "Peucédan" spécifique au cap Corse. Cette dernière provoque des réactions photo sensibles. L’exposition des plaies au soleil a donc empiré les blessures. Il faut protéger les zones exposées et appliquer une crème spécifique pour cicatriser les plaies. Retour au bateau puis préparation de lasagnes végétariennes pour l’équipe. Dernier brief pour la navigation des deux prochains jours pour aller à Porto-Vecchio après le repas et momification des jambes de Marie (la plus touchée par les piqûres de plantes) puis c’est l’heure de se coucher pour être en forme pour le lendemain.

 

Vendredi 16 juin


9h, c’est parti pour la préparation du bateau pour le départ ! On refait le plein d’eau et les courses, on range et on prépare les voiles. On fixe le vélo et la passerelle et à 10h30 les amarres sont larguées, direction Taverna : un petit port situé à 35Mn de Santa Severa au nord duquel nous mouillerons le soir. La météo prévoit un vent faible venant du nord. Une fois suffisamment éloignés de la côte, c’est en suivant le cap 180° que nous effectuons le premier échantillonnage de la journée pour APT (3 fois 45 minutes d’échantillonnage à 3 nœuds avec le filet Manta). Les quarts s’enchainent et la deuxième équipe effectue un autre échantillonnage de 30 minutes pour OceanEye à 16h15. Une fois celui-ci terminé, Guillaume lance discrètement un par-battage par-dessus bord pour simuler un exercice d’homme à la mer pour l’équipe qui est de quart. Lancement de la perche IOR et de la bouée de survie, simulation de MAY DAY à la VHF, changement de cap... Le bar-battage est finalement récupéré en un peu moins de 10 minutes. Encore un par-battage de sauvé ! La navigation se poursuit sur le reste de l’après-midi sans encombre pour arriver au mouillage à 19h30 par 7m50 de fond de sable. Il n’y a quasiment pas de vent ni de houle prévue pour la nuit mais on pose tout de même environ 50m de ligne de mouillage avec un orin (bouée flottante accrochée à l’ancre permettant de repérer sa position). Une fois le bateau bien accroché, c’est la décompression pour une grosse partie de l’équipe qui saute se baigner avec le paddle, les masques et les tubas. Il y a beaucoup de choses à fêter ce soir ! En effet, Emma, Maël et Marie viennent d’avoir leur résultat d’affectation de spécialisation de leur école pour l’année prochaine et ont tous les trois eu leur premier vœu ! Quant à Matthieu, son entretien s’est très bien passé puisqu’il vient d’être pris en CDI pour la rentrée ! L’équipe se réjouit alors de ces bonnes nouvelles autour d’une quiche à l’oignon (c'est la fête à l'oignon) avant d’aller se coucher pour être en forme pour le lendemain.

 

Samedi 17 juin


C’est à 9h30 que nous partons du mouillage pour continuer vers le sud en direction de Porto-Vecchio. La météo du jour annonce du vent de sud entre 5 et 10 nœuds. L’objectif est d’effectuer deux échantillonnages avant de mouiller à l’anse de Favone situé à 15Mn de Porto-Vecchio. Une fois l’ancre remontée, nous partons cap 175° au près, toutes voiles dehors. La mer est calme, la visibilité bonne et le vent nous permet d’avancer à presque 4 nœuds. Notre premier échantillonnage de 30 minutes pour OceanEye commence à 12h à la voile. Les équipes de quart changent ensuite et pendant que certains s’occupent de la navigation dans le cockpit, d’autres lisent ou sont sur leur PC. Le vent tombe dans l’après-midi, nous obligeant à effectuer le deuxième échantillonnage au moteur à 15h. La deuxième équipe s’apprête alors à descendre le tangon lorsque celui se décroche soudainement de sa cloche. La pièce en métal permettant d’encastrer le tangon au mât s’est décollée. Il n’y aura pas d’autre échantillonnage possible aujourd’hui, il faut d'abord réparer le tangon. On le sécurise sur le côté du bateau avant de reprendre le cap vers l’anse de Favone. Maël s’attelle alors à recoller la pièce en métal avec du Sika.

Maël gratte l'ancien Sika de la pièce en métal


Si la fixation tient demain matin, nous repartirons plus au nord afin de refaire l’échantillonnage avant de continuer notre descente vers le sud. Nous arrivons à l’anse de Favone vers 19h15. Nous posons notre ancre dans un banc de sable au milieu de la baie par 6m de fond. Ce soir, c’est pad thaï puis parties de tarot avant d’aller se coucher.

 

Dimanche 18 juin


Réveil à 8h aujourd’hui pour faire partir le bateau du mouillage pour Emma, Maël et Matthieu. La réparation de la cloche du tangon de Maël a l’air de tenir alors on remonte un peu plus au nord, cap 25° pour faire l’échantillonnage que nous n’avons pas pu faire la veille. La deuxième équipe de quart, composée de Florine, Marie et Guillaume, prend le relai en fin de matinée, cap 190° au bon plein avec un vent faible autour de 5 nœuds. On refait un échantillonnage pour OceanEye devant Porto-Vecchio avant d’arriver au port à 14h30.

Arrivée dans la baie de Porto-Vecchio


On amarre le bateau au ponton puis l’équipe part visiter le centre-ville avant de s’arrêter déguster des crêpes en terrasse. La soirée continue dans le centre pour certains pendant que d’autres rentrent se reposer au bateau.

Vue depuis les hauteurs de Porto-Vecchio

 

Lundi 19 Juin


Aujourd’hui c’est journée logistique et rangement. Pendant que certains font des machines à laver le matin, les autres s’occupent des courses alimentaires pour la semaine. L’après-midi, Florine part mettre son PC en réparation pendant que Maël fait du bricolage et de la comptabilité. Matthieu s’attelle à la réparation de la couture de son sac. L’équipe se retrouve le soir autour d’un risotto et de superbes cookies préparés par Marie avant de finir la soirée par des jeux de sociétés.

 

Mardi 20 Juin


Aujourd’hui, c’est sensibilisation dans les salles de classes du collège de Maria de Peretti pour une partie de l'équipe : 25 élèves sensibilisés à la pollution plastique et microplastique !


Florine explique les différents types de plastique aux élèves du collège


Pendant ce temps, Guillaume essaie de trouver un couturier en ville pour réparer le tissu des coussins extérieurs du cockpit qui s’est abimé avec le temps et Maël avance le bricolage sur le bateau. Après avoir fait le tour des ateliers de couture, c’est avec des chutes d’un très beau tissu que notre équipe essaiera de réparer les coussins.


Les chutes de tissu en question (photo des nouveaux coussins à venir prochainement !)


L’oncle de Florine vient nous rendre visite au bateau en milieu d’après-midi avant de nous inviter à passer la soirée dans son village de vacances au nord de Porto-Vecchio. En plus, ce soir c’est concours de pétanque : Emma et Florine arriveront même en finale !

Merci au village Kallisterra pour son accueil.

Village Kallisterra


La suite au prochain numéro !

57 vues0 commentaire

Comments


bottom of page