top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMatthieu

De Rome à Pise : 24 000 baci sur les côtes italiennes

Dernière mise à jour : 13 juil. 2023

Depuis notre arrivée dans l'île Ponza, l'équipage se trémousse sur les côtes italiennes en échantillonnant à fond pour ses différents partenaires scientifiques ! Comme les places aux ports sont en général négociées en échange des interventions pédagogiques que l'on donne dans les établissements scolaires et dans la ville, et que nous n'avons plus de sensibilisation prévue pour la fin de notre voyage, nous devons réaliser nos nuits dans des mouillages. Nous essayons alors de revenir le moins possible au port, seulement pour pouvoir se laver, faire quelques courses, remplir les cuves d'eau et repartir. C'est aussi pour vivre au maximum le mode de vie de la voile que nous faisons ce fameux "challenge sportif". Lorsque le temps nous le permet, nous nous accordons quand même un jour de pause, pour visiter les lieux incontournables de la côte italienne et c'est ainsi que commence notre journal de bord !

 

Mercredi 28 juin


Après ces quelques jours en mer, ça fait du bien de retrouver le confort des douches et l'abri de la houle. On se pose et on planifie notre visite à Rome car nous faisons une pause d'un jour ici. Marie sera donc notre guide pour cette fois et elle a prévu une journée bien remplie ! Au programme :


- Visite du Colisée, du forum romain et du mont Palatin.

- Passage au palais Victor Emmanuel.

- Visite de différentes grandes places.

- Lancer de pièce dans la fontaine de Trevi

- Visite du Panthéon

- Passage au Campo di Fiori.

- Parc de la Villa Borghese.

- Petit passage au Vatican.


Le "challenge sportif", c'est aussi des visites ultra sportives car on a très peu de temps pour flâner mais on veut voir le maximum de ce que l'on peut. On s'accorde quand même une petite pause au parc le temps de reprendre des forces dans les jambes, faire un petit tarot et enfin de continuer notre visite.


Le paysage de Rome est incroyable ! Les ruines sont tellement implantées et importantes dans la ville, le tout avec des architectures parfois tellement différentes, que l'on ne sait plus où donner de la tête. La ville et la gastronomie italienne auront conquis les petits marins de SEA Plastics. Voici en image un florilège des photos que l'on a pu prendre au cours de notre visite ! On tient à remercier le port touristique de Rome pour son accueil gracieux !

Nos petits plasticos dans la ville éternelle (Faites glisser les photos)

 

Jeudi 29 juin


Et on reprend la mer après notre belle escale à Rome ! Aujourd'hui, 3h d'échantillonnage sont prévues : 1 échantillonnage pour APT de 45 mins que l'on réitère 3 fois, et un échantillon pour notre autre partenaire OceanEye.


Si vous voulez en savoir plus sur nos différents partenaires et nos objectifs scientifiques; vous pouvez consulter la page sciences -> objectifs 2023 ou bien cliquer ici.


Mais comme toujours, les temps d'installation et de rangement du matériel d'échantillonnage sont non négligeables. Et avec une vitesse imposée à 3 nœuds en moyenne pendant le prélèvement de microplastiques, nous arrivons tard le soir au mouillage de santa Marinella, une petite cité médiévale près de Rome. Nous débarquons rapidement le soir pour nous dégourdir les pattes après cette longue journée de travail.

 

Vendredi 30 juin


Ce matin, c'est debout 6h pour éviter un coup de vent en fin de journée ! On avance bien et on continue les échantillonnages. Lorsque nous arrivons tôt pour nous mettre à l'abri, comme ici à Giannutri, certains en profitent pour écrire leurs cartes postales 📮


Le soir, le vent forcit. Comme nous avons mouillé dans une anse assez profonde et assez proche des rochers, nous faisons des quarts de nuit pour nous assurer que le bateau ne dérape pas et ne vienne pas s'approcher trop près des cailloux.

 

Samedi 1 juillet


Le mouillage a tenu et les quarts se sont bien passés (même si certains d'entre nous ont fait du rab). On navigue vers une prochaine île en faisant un échantillonnage et on se pose pour la soirée.


Le soir, inspiré par notre visite à Rome, et surtout la visite du gladiator shop, nous décidons de regarder GLADIATOR. Un film qui ne fera malheureusement pas l'unanimité chez les différents membres. En tout cas, on aura eu le pourquoi du comment Maël agitait ses pouces dans tous les sens au Colisée en criant "Maximus ! Maximus !".

 

Dimanche 2 juillet


Et une petite étape sur l'île d'Elbe. On arrive le soir à Portoferraio, où nous allons visiter le fort qui surplombe la ville. Nous sommes quand même assez déçus de voir que les visites sont payantes alors que le fort a une très grande emprise sur la ville et une très belle vue sur l'île... C'est assez curieux mais nous retrouvons des photos et des écriteaux sur Napoléon Bonaparte. On apprend en effet que l'empereur français s'était exilé sur l'île toscane avant de revenir en France et d'être exilé une seconde fois à Sainte Hélène. On continue la soirée en se baladant et en faisant un pique-nique sur la plage avant de revenir au bateau.


Une fois au bateau, certains se rendent aux sanitaires. Nous avions déjà ouïe dire que c'était payant (alors que nous avions déjà payé le port !). Mais lorsque nous voyons les tarifs suivants :


0.70€ le caca

2.60€ la douche


Nous sommes un peu excédés... En signe de contestation, Maël et Matthieu se sont résignés à se rincer sur le pont du bateau ! Et pour la grosse commission, ce sera une autre fois.


Non mais ho !


Navigation et soirée sur l'île d'Elbe

 

Lundi 3 juillet


On mouille à la sortie de Portoferraio pour recharger les batteries de l'équipe avant de reprendre la mer le lendemain. Pendant que certains profitent du mouillage pour faire quelques plongeons et du snorkeling, Emma et Marie nous préparent leur spectacle de natation synchronisée : "Choucroute Terre-Mer" ou bien "Crabe et perroquet présentent..." BREF. Un spectacle digne des plus grands noms de cette discipline !


Le spectacle terminé, la lumière rougeoyante du coucher de soleil nous pousse à sortir le drône pour prendre quelques clichés de l'île et du bateau au mouillage.


L'Aotearoa face aux monts rocheux de l'île d'Elbe sous la golden hour !

 

Mardi 4 juillet


Nous quittons l'île d'Elbe en direction de Pise et nous continuons les échantillons pour nos différents partenaires. Les conditions sont assez sportives et nous sommes obligés de prendre 2 ris dans la grand voile pour faire les prélèvements. Pour rappel, nous trainons notre filet à la surface de l'eau en faisant passer un "bout de traîne" dans le tangon pour l'écarter du bateau. Peu de temps après avoir mis en place le système, notre tangon se décroche de son rail ! On réagit vite, on remonte le filet et sécurise le tangon avant de le ranger sur le pont du bateau. La réparation que nous avions réalisé quelques semaines auparavant n'a malheureusement pas tenu… Alors il va falloir redoubler d'inventivité pour faire les derniers échantillonnages prévus de l'expé !


On abandonne les échantillons pour ce trajet et on continue notre petit périple vers Pise où nous arriverons le soir vers 20h.


Les conditions sportives (sauf pour Marie). On vous a déjà dit qu'on faisait un challenge sportif ?


Voilà comment s'est passée notre première semaine sur les côtes italiennes ! Si vous voulez connaître la suite des aventures, je vous laisse entre les mains d'Emma et de Marie pour le prochain journal de bord en édition spéciale co-écriture !


PS : baci se traduit par bisous en français !

52 vues0 commentaire
bottom of page