top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurFlorine

De La Seyne à Cap d'Ail : tout roule comme sur des rails

Dernière mise à jour : 8 nov. 2023

Compteur de personnes sensibilisées :



 

Mercredi 31 mai


La semaine commence sportivement pour Guillaume et Florine qui se motivent à courir jusqu’au phare Napoléon de La Seyne-sur-Mer. Emma se réveille en même temps car elle doit attraper un train pour aller chercher sa carte SIM qui vient enfin d’arriver chez Florine (si vous perdez autant la notion du temps que nous, je vous rappelle que ça fait 2 semaines que Emma a fait tombé son téléphone dans le port de Port-Saint-Louis-du-Rhône).

Après 1h00 de course à pied, nos sportifs retrouvent nos marmottes au bateau. Hop à la douche !


Matthieu et Florine qui sont tous deux en quête de tongs espèrent trouver leur bonheur au marché de La Seyne. Alors ils y filent avec Guillaume, sac à dos et filets à légumes en poche pour faire le plein pour la semaine. Entre la météo, à deux doigts d’être critique, et la période hors saison, le marché est menu. On trouvera nos fruits et légumes, mais pour les tongs, il faudra attendre encore un peu.



Dès leur retour du marché, on prépare le bateau pour la traversée jusqu’à Toulon. On garde l’organisation des quarts de jour mis en place la semaine dernière avec un.e “capitaine apprenti.e” assisté.e par notre skipper Philippe. Pour cette navigation, c’est donc Florine qui joue le rôle de capitaine, accompagnée de ses 2 matelots d’exception : Marie et Guillaume. La sortie de port se fait presque les doigts dans le nez. L’arrivée au port de Toulon est un peu serrée, Florine laisse donc la barre à Philippe pour effectuer la manœuvre.


Maintenant qu’on est arrivés et bien amarrés, notre cuisto Maël nous régale une nouvelle fois. Le début de l’après-midi sera rythmé par diverses occupations : sieste pour certains, mails et préparation de sensibilisation pour d’autres.


Emma nous rejoint au bateau pile à l’heure pour partir à l’Amarre : un tiers lieu à Toulon où nous avons prévu de faire une petite conférence. Il n’y a pas grand monde au rendez-vous, alors l’équipe se divise en 2 : les filles vont animer la conférence, pendant que les garçons vont se la couler douce dans les rues de Toulon. Bonne surprise pour les filles, Quiterie (ancienne membre SEA Plastics, expédition 2019) a pu venir à la conférence pour nous soutenir et en profiter pour faire une petite mise à jour sur le sujet.

La conférence a donné lieu à de belles discussions avec nos invités. Les filles sont ravies et quittent l’Amarre avec Quiterie pour retrouver les garçons dans un bar à jeu un peu plus loin.



La soirée est chouette, on échange beaucoup avec Quiterie sur l’association, ses projets, les nôtres, etc puis on fera 2 parties de Galérapagos avant de retourner au bateau pour manger et nous coucher.


 

Jeudi 01 juin


C’est une nouvelle fois Guillaume et Florine qui se lèvent les premiers. Ils partent installer le stand devant la capitainerie de Toulon Darse Nord. Plusieurs journalistes sont présents aujourd’hui. Ils nous interviewent et bizarrement, ils nous demandent tous s’ils peuvent voir notre “catamaran”… il y a erreur, sûrement un souci de communication.


Les élèves arrivent à 9h00. On nous informe à ce moment-là qu'on aura entre 10 et 13 minutes par groupe. Ça fait léger, il va falloir accélérer le discours par rapport à la veille. Ça aurait pu passé, mais c’était sans compter sur le fait que les enfants adorent raconter leur vie. La matinée est donc très speed, on a à peine le temps de respirer entre 2 groupes d’enfants…


Activité sur la chaine alimentaire des océans


Sur le bateau, la matinée est plus calme : journal de bord pour Marie, mise à jour du Polar Step pour Matthieu, bricolage dans le bateau pour Maël, balade pour Emma.


À midi, ce sera salade grecque improvisée. Effectivement, ça fait plusieurs jours qu’on a du mal à suivre notre planning des repas. Il fait de plus en plus chaud et le carré est dur à aérer en pleine journée, alors l’utilisation du four est vraiment à bannir ! Et puis les salades ont quand même 2 avantages : on fait des économies de gaz et on reprend la ligne. Le summer body, ça se prépare !


L’après-midi c’est Marie et Matthieu qui reprennent le stand aux Rades Bleues pendant que les autres continuent le bricolage et prévoient l’arrivée au prochain port, les prochaines sensibilisations, etc.

A la fin de la journée, les Rades Bleues projettent un film d'Andromède Océanologie et nous invitent à prendre l’apéro avec eux. On est donc aussi présent à l’inauguration du Kali Corail (le bateau de Ocean Quest France : association qui travaille pour la restauration et la conservation des coraux et récifs coralliens français).



Marie correctement installer pour voir le film Inauguration du Kali Corail


C’est l’heure pour nos matelots de reprendre la mer direction la 3e étape des Journées Rades Bleues : Saint-Mandrier sur Mer. Cette fois-ci, c’est Matthieu l'apprenti capitaine. La courte navigation se passe à merveille et les manœuvres sont effectuées d’une main de maître.



A table, puis on reprend enfin nos bonnes vieilles habitudes : petit tarot avant le dodo !!


 

Vendredi 02 juin


Ce matin, Marie et Florine entament la dernière journée des Rades Bleues. Tout se passe très bien, les élèves sont attentifs et intéressés. Ils sont moins nombreux alors on a plus de temps avec chaque groupe et on a même le temps de faire une petite pause. On en a profité pour nous faire sensibiliser par le stand d’à côté : Ecocéan (centre de restauration écologique en milieu aquatique).

En parallèle, Guillaume part sur Nîmes pour aller récupérer son ordinateur (cassé dans les Baléares et déposé chez un réparateur à notre retour en France) et sa nouvelle carte d’identité. Emma, Matthieu et Maël gèrent la communication et la logistique depuis le bateau.





Après le déjeuner, Emma et Matthieu s’occupent du stand pendant que Marie et Florine organisent la sensibilisation à venir à Bormes-les-Mimosas.






A la fin de la journée, on est de nouveau invités par les Rades Bleues pour l’apéro de clôture de l’événement. On en profite pour se gaver de petits fours puis en retournant au bateau, c’est plan sur la comète pour renflouer le Cyste : un voilier échoué à côté de la capitainerie et qui, d’après ce qu’on nous a dit, n’aurait plus de propriétaire. Alors les garçons ont 1 seul plan : le renflouer, le ramener en Bretagne et devenir propriétaire 😄.


C’est sur ce beau rêve que l’équipe part se coucher.

 

Samedi 03 juin


Voilà enfin le week-end !!! C’est une grasse matinée bien méritée pour nos moussaillons.

Philippe lui va prendre un train, il nous quitte 24h pour aller voir un opéra à Marseille le soir même.

Une fois tout le monde réveillé, on se motive pour aller faire la fin du marché de Saint-Mandrier. Le temps que tout le monde se bouge, on arrivera sur la place du marché alors que la moitié des commerçants ont déjà plié bagages. Coup de bol, certains n’ont pas encore tout rangé et on peut leur acheter fruits et légumes ! Par contre, il n’y a toujours pas de tongs pour nos amis qui transpirent dans leurs baskets…



Les plans de l’après-midi s’enchaînent. Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire de notre journée de libre ?


Plan n*1 : renflouer le Cyste ! Les bretons de la team l’ont déjà visité et ont déjà un plan d’action. Mais bon… on n’a pas trop envie de voir la gendarmerie débarquer.


Plan n*2 : de la plongée ! Quelle bonne idée ! Mais les gens du coin nous préviennent sur un ton nostalgique qu’il n’y a malheureusement plus grand chose à voir par ici… surtout que sans niveau de plongée, on peut difficilement aller à de grandes profondeurs.


Plan n*3 : une pétanque ! Une idée de génie si on avait eu des boules…


Plan n*4 : du catamaran avec le club de voile juste à côté ! Non plus… ils n’ont pas assez d’annexes pour pouvoir surveiller et assister le cours de voile en cours et nous. La voile légère sera pour un autre jour.


Entre tous ces plans qui tombent à l’eau, les garçons décideront finalement de monter la trinquette puis le spi avant d’aller se balader tous les 3. Les filles, elles, se sépareront : visite et shopping à Toulon pour Marie, découverte de la Rade de Toulon pour Florine avec un vieil ami du coin qu'elle retrouve pour l’après-midi et balade dans la nature pour Emma.


Tout le monde se retrouve vers 19h30 et on repart tous ensemble vers La Seyne-sur-Mer pour voir le spectacle son et lumière à l’occasion du festival Bonaparte. Après la représentation, on finira par manger sur l’un des stands du festival.

Le ventre désormais bien rempli, vos mousses retrouvent le bateau et filent au lit !



 

Dimanche 04 juin


Philippe revient en fin de matinée, alors en l’attendant, on prépare le bateau pour partir dès son arrivée.


En route vers Bormes-les-Mimosas ! Les quarts de jour s’enchaînent avec toujours les mêmes trinômes. La navigation n’est pas très longue et assez tranquille. Nos mousses trouveront le temps de s’entraîner à refaire leurs nœuds, à lire, à chanter, mais surtout à faire un nouvel échantillonnage pour OceanEye !



On arrive à Bormes-les-Mimosas alors qu’il fait encore jour. Emma a repéré une très belle plage non loin du port et à très envie de se baigner ! Ni une ni deux, elle motive toute l’équipe. Let’s go pour un petit plouf !


Plage de l'Anglade

Matthieu et Emma qui prennent Maël pour un plongeoir


Mais toute bonne chose à une fin, il faut rentrer au bateau et expliquer au groupe l’organisation du lendemain.

Une grosse journée nous attend, alors on se douche, on mange et au lit !


 

Lundi 05 juin


L’équipe est un peu stressée ce matin. C’est la première fois qu’on organise une journée entière de sensibilisation pour des classes qui viennent à notre rencontre au port.

Nous accueillons ce matin 3 classes de grande section de maternelle, et à part Marie, personne n’a déjà sensibilisé des élèves si petits.

C’est un défi pour notre équipe de pirates ! A cela s'ajoute une météo moyennement favorable : va-t-il faire beau ? Va-t-il pleuvoir ? A quelle heure ? C’est le flou total et toutes nos activités sont prévues en extérieur et nous n’avons malheureusement pas de salle abritée en cas de pluie soudaine. Après avoir fait une veille sur tous les sites météos, les professeures prennent la décision de maintenir la sortie scolaire.


Pendant que Maël quitte l’équipe pour quelques jours (le veinard prend des vacances, et il a bien raison !), tout le reste de l'équipe s'attèle à tout mettre en place. On récupère les tables et les bancs que la mairie nous prête pour la journée, que l’on installe sur le quai devant l’Aotearoa, on imprime des coloriages (pour l’activité de la chaîne alimentaire des océans) à la capitainerie, on dispose la bannière de l’association sur le bateau, mise en place du filet manta, repérage des lieux et installation des activités sur le port et dans la pinède. Tout est fin prêt !


On accueille les 3 classes en décalé. Petite présentation de l’association et du bateau pour tout le monde, puis le directeur du port et son assistante nous rejoignent pour faire une intervention sur l’un des programmes de restauration écologique mis en place par le port.

Nous qui pensions être sous les nuages aujourd’hui, il y a un grand soleil toute la matinée, et ça tape ! Alors pendant l’intervention du port, on s'attèle à bouger les tables et les bancs sur le parking d’à côté, à l’ombre des arbres.


L’intervention du port à peine finie, on sépare les 3 classes en 2 groupes. 2 classes partent avec Matthieu et Florine faire l’activité coloriage et chaîne alimentaire des océans pendant que la 3e classe suit Emma et Marie qui vont leur conter l’Odyssée de SEA Plastics dans la pinède.


"Plus jamais, de plastique, dans les océans !"


Une fois les activités matinales finies, c’est pause pipi et tout le monde se retrouve dans la pinède pour le pique-nique. Les estomacs bien remplis, l’équipe passe voir chacune des classes à tour de rôle pour leur expliquer comment trier les déchets de leur pique-nique. Une activité bien amusante avec nos matelots qui se transforment en poubelles le temps de l’activité, mais très ludique à la fois ! On espère leur avoir apporté les bons réflexes à adopter !





Activité tri des déchets du pique-nique avec Emma la poubelle des ordures ménagères (noire), Matthieu le recyclage du verre (vert), Marie le compost (marron) et Florine le recyclage des emballages (jaune).



La pause déjeuner se termine alors on enchaîne avec les activités de l’après-midi. Pour ça on fait un roulement avec celles réalisées ce matin auxquelles on rajoute un petit quiz pour chacune de nos classes.


Activité quiz


C’est vers 14h30 que le drame arrive, on sent quelques petites gouttes fraîches qui nous tombent dessus. Mais c’est léger, ceux dans la pinède sont abrités, par contre pour l’activité coloriage ça semble un petit peu compromis. Heureusement, une personne parmi les accompagnateurs/trices connait du monde qui nous donne accès à une petite salle en face du port. Pile de quoi accueillir la classe et finir l’activité de la chaîne alimentaire. On a eu chaud sur ce coup là !


La journée se finit et les classes reprennent le bus pour rentrer à l’école. Les élèves ont l’air d’avoir passé une bonne journée et les professeures et accompagnateurs/trices semblent avoir apprécié notre intervention.

Le stress de la matinée à laissé place à un soulagement collectif, tout s’est bien passé et on a passé une très bonne journée en leur compagnie.

Merci beaucoup aux professeures pour leur confiance et leur disponibilité. Merci aux accompagnateurs/trices pour leur aide et leur sympathie, merci aux élèves pour leur bonne humeur et leur attention, merci à l’École maternelle de Bormes-les-Mimosas pour leur soutien et merci à la classe de Madame Sansoe pour la délicate attention qu’il nous on fait et que nous avons pas tardé à dévorer tout cru. Nous nous sommes régalés, merci les petits cuistots 🙂


La fin de journée n’est pas royale. Il pleuviote et il fait lourd. Mais certains tentent tout de même de passer entre les gouttes pour aller faire 2-3 courses et se balader, en espérant qu’une averse ne leur tombe pas dessus.


Personne ne rentrera au bateau trempé de la tête aux pieds mais ce temps donne à nos mousses une envie de réconfort. Ils optent donc pour une soirée croziflette devant un film : Goliath (pas très réconfortant le film pour le coup…).



 

Mardi 06 juin


La journée débute bien (accrochez-vous pour la suite) : on se réveille doucement, il fait beau, les conditions de navigation sont favorables, on est à l’heure dans notre planning, Marie à la barre nous fait quitter le port de Bormes, la navigation se passe bien, les quarts de jour tournent, on fait un échantillonnage OceanEye et on se trouve un petit mouillage près d’Antibes pour y passer la nuit. Une belle journée me direz vous, n’est-ce pas ?

C’est LÀ que la nouvelle tombe : Philippe nous annonce qu’ils nous quittera à notre arrivée à Cap d’Ail. La team essaie de comprendre, sa décision est prise, il veut rentrer chez lui. Encore une nouvelle galère que l’équipe doit surmonter…



Comment vont-ils gérer cette nouvelle situation ? Quel sera le plan d’action ? Comment vont-ils s’y prendre ? La suite dans le prochain journal de bord hebdomadaire. Emma a déjà hâte de vous raconter tout ça 🙂

66 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page