Rechercher
  • Cosme

Lundi 18 mai, Saint Mandrier - Bandol

Petit casse-tête logistique aujourd'hui. Jules, le copain de Cléa, est arrivé ce matin. ll faut qu'ils aillent chercher leur voiture garée aux Embiezs, puis que nous les récupérions à Bandol, où le mouillage est le mieux abrité. Nous quittons Saint Mandrier, pour aller successivement aux Embiezs puis Bandol.


- Manoeuvres militaires -



Avant de quitter la rade de Toulon, un énorme porte hélicoptère, le Tonerre, sort de sa torpeur et file au large. Nous nous engageons dans son sillage. A la VHF, tout le monde s'affole. Les démineurs sont de sortie. Un OFNI a été repéré près du port militaire, il y a une chance, faible, que ce soit un engin explosif. Un compte à rebours est lancé à la radio, 3... 2... 1... Pouf. Un petit bruit sourd, pas de grandes gerbes d'eau. Nous sommes assez déçus, tout ça pour pas grand chose finalement!


Nous dépassons l'ile des Embiezs avec une pointe de mélancolie. Nous mouillons en face de notre lieu de confinement, le temps de déposer Cléa et Jules. Puis nous repartons vers Bandol, qui est juste à côté. En 1 journée, nous avons fait 3 mouillages différents! J'adore cette liberté, qui est permise par la voile et le bateau. Nous vivons une vie de vagabonds solitaires. Nous allons où nous voulons, accompagnés de notre maison, Les seuls contraintes sont le vent qui nous porte et l'eau que nous devons boire.

1 vue
paca
ministere
université_barcelone
CNES
MERCATOR
VEOLIA
natixis
sorop
EY
helloasso
fondation apt
argonautica
MARBEC
aquarium et embiez