Journal de bord de l'équipage 2019

15-16 Mars : Départ d'expédition et arrivée dans l'inconnu

15 mars 2020, après un an de préparation, de recherche de financements, de réflexion scientifique et de développement d’outils de sensibilisation, c’est enfin le jour du grand départ ! Direction le Sud, et plus précisément Toulon. Nous sommes ravis à l’idée de partir et de faire concrétiser le fruit de nos efforts. Mais un sentiment d’inquiétude nous tenaille. Le coronavirus menace notre expédition, et nous avons peur de ne pas pouvoir partir. Nous avons avancé le départ de Paris d’une semaine, afin d'être sur le bateau si le confinement est déclaré. A noter qu’Elora a dû rentrer dans les Pyrénées pour récupérer ses affaires. Nous partons à trois de Paris, Cléa Benjamin et moi (Cosme).

Le voyage est un peu sportif. Chacun d’entre nous porte entre 3 et 4 sacs de voyage, et nous sommes sans cesse stoppés par la canne à pêche de Benjamin. Fixée sur le côté de son sac de randonnée et non rétractable, elle se prend périodiquement dans des tuyaux et autres obstacles pendant du plafond de la gare. Malgré cela, nous débarquons à Toulon sans encombre. Quitterie, membre de SEA Plastics 2019, nous accueille gracieusement pour la nuit.

Le lendemain matin est consacré aux courses. Pas facile de faire des gros stocks en ce moment, les grandes surfaces sont prises d’assaut. Nous nous rabattons sur les petits commerces et arrivons à réunir assez de pâtes, riz, boite de thon et de purée de tomate pour tenir un siège. Puis, nous embarquons pour l’ile des Embiez avec tous nos vivres.

Erick nous attend sur le quai et nous conduit jusqu’au Dune. Enfin nous le voyons, et qu’il est beau ! C’est un navire élégant, à la fois long et étroit. Son dessin rappelle plus le navire de course plutôt que le bateau de croisière. Nous avons qu’une envie, hisser les voiles et chevaucher les vagues ! Mais, nous devons refréner nos ardeurs. Demain, et nous statuerons alors sur la suite de l’expédition après l’allocution d’Emmanuel Macron. En attendant, nous prenons nos quartiers. Erick s’installe dans la chambre du capitaine. Cléa pose ses affaires dans la cabine avant. Et Benjamin et moi emménageons dans les deux cabines arrière. Après deux journées passées à caracoler, nous avons enfin rejoins notre chez nous pour les 5 prochaines mois. Un diner rapide, un petit verre pour discuter avec Erick et apprendre à le connaitre, et zou, au lit !

Frédéric Ronteix

Perrine Saulenc

paca
ministere
université_barcelone
CNES
MERCATOR
VEOLIA
natixis
sorop
EY
helloasso
fondation apt
argonautica
MARBEC
aquarium et embiez