L'expédition scientifique 2021 

Évaluation de méthodes d’échantillonnage et de caractérisation de particules polymères à des tailles inférieures à 5 mm disséminées dans le milieu marin.

L’expédition 2021 s’est associée à Sandra DOMENEK, enseignante-chercheuse à AgroParisTech, au sein de l’équipe Food and Bioproduct Engineering.  

Les recherches de Sandra s'orientent sur le développement de nouvelles méthodes d’identification et de quantification des microplastiques dans l’eau de mer. Le but est de permettre de développer des méthodes à hautes cadences et rechercher des méthodes d’analyse pour les nano-plastiques. Pour ces derniers, des expériences au synchrotron SOLEIL ( Grande structure de recherche sur les rayonnements) sont envisagées . 


Une fois ces méthodes misent en place, le but est de décrire la composition chimique des plastiques trouvés en surface (relevés avec un filet manta), et dans la colonne d’eau (relevé avec un filet ferment). La recherche principale concerne la composition : change-t-elle en fonction du lieu de prélèvement? Varie-t-elle en fonction de la profondeur? 

 

Pour finir, une partie supplémentaire du projet s’oriente autour de la dégradation du plastique dans l’eau de mer. Comment un déchet macroscopique se décompose en millions de microplastiques ?

 

A l’aide d’outils  rhéologiques, Sandra et sa collègue Cassandre LEVERRIER vont tenter de répondre à cette question.

SEA Plastics met ses compétences d'ingénieurs au service de la science. Contribuer à l'étude de la dégradation des plastiques est une mission qui tient à cœur chacun des membres de l'expédition.

Echantillonnage des microplastiques

En surface

L'échantillonnage des microplastiques en surface est réalisé à l'aide d'un filet Manta (maille 125 μm) tiré derrière le bateau pendant 15 minutes à une vitesse de 2 nœuds. Un courantomètre attaché au filet nous permettra de connaître la quantité d'eau filtrée par le filet. Les microplastiques récupérés  mesurent entre 125 μm et 5 mm.

DSC_8667.JPG
Filet Manta
Dans la colonne d'eau

Le protocole d'utilisation du filet fermant WP2 a été validé par les expéditions océanographiques 2017, 2018 et 2019. L'expédition 2020 reprend ce protocole pour échantillonner le microplastique entre 30 m et 80 m de profondeur.  

Les microplastiques récupérés mesurent entre 100 μm et 5 mm. 

Filet fermant

Echantillonnage des nanoplastiques

En profondeur

L'échantillonnage des nanoplastiques se fait à l'aide de quatre bouteilles Niskin. Il s'agit de bouteilles de prélèvement, utilisées pour prélever de l'eau à une profondeur donnée, en les descendant au bout d'un câble dans la mer. 

Pour SEA Plastics, quatre bouteilles Niskin seront plongées dans la colonne d'eau, puis remontées à bord, où les échantillons seront passés dans des tamis de mailles de plus en plus fines, pour ensuite être filtrés sur un support en microfibres de verre qui gardera toutes les particules comprises entre 700 nanomètres et 50 micromètres.

Jean-Francois Bouculat, de l'entreprise Maritech (Hérault), nous a fait le plaisir de venir nous former à l'utilisation des bouteilles Niskin, pour le prélèvement des nanoplastiques.

 

Un grand merci pour la formation et les bouteilles gracieusement offertes. 

logo_maritech.png