Rechercher
  • Cosme

Samedi 16 mai, Iles de Lérins - Port Cros

Nous quittons avec regret les îles de Lérins et partons pour Port Cros. Nous y ferons un nouvel échantillon demain. En attendant, la journée promet d'être longue car nous avons beaucoup de route à faire ! En plus, il n'y a plus de café, ce qui ne plait pas trop à Erick. Il faudra être irréprochable sur les manoeuvres (ce ne fut pas le cas).


- Hissage de Spi ! -


Nous commençons avec la GV et le génois. Un petit vent d'une dizaine de noeuds nous pousse à une moyenne honorable de 6,5 noeuds. Nous avons tous envie d'aller plus vite, de lâcher les chevaux et d'envoyer le spi. Mais Erick nous tempère et il a raison. Si le vent se lève, nous ne sommes pas assez expérimentés pour le rentrer.

Cléa admirant notre spi bien gonflé !

Petit à petit, le vent baisse. Cela, conjugué aux injonctions pressantes de Benjamin, fait craquer Erick. C'est parti pour le spi! Avec un peu de difficultés, la voile est envoyée. Le Dune file à présent. Je prends la barre, avec un peu d'appréhension. Je n'ai jamais barré un voilier avec un spi aussi grand. C'est assez technique. Le plus important est de garder la voile le plus gonflé possible. Nous atteignons les 9 noeuds. Au bout d'une demi heure, Erick rentre dans le bateau, m'accordant tacitement sa confiance.


- Et rangement de spi... -


Le vent forcit au bout de deux heures. C'est le moment de ranger le spi. La manoeuvre est assez acrobatique. Je suis à l'avant avec Benjamin. Notre mission est de tirer le spi par le bas, pour le ramener sur le bateau. Il faut être rapide, car s'il tombe à l'eau, s'en est fini de lui. Je suis un peu perdu car je n'ai pas participé au briefing. J'étais à la barre, concentré sur mon cap. Je me contente donc suivre Benjamin. Nous commençons à tirer. Le spi se coince quelque part. Erick gueule pour se faire entendre par dessus le vent, je ne comprends rien à ce qu'il dit. Un bras de fer s'engage entre nous et les éléments, avec le spi pour butin. C'est mal engagé au début. Mais petit à petit, nous parvenons à le ramener sur le pont, en sécurité. Dès qu'un petit m^2 de voile est sécurisé, je me hâte de l'enfourner dans le sac en toile. Après une lutte acharnée, tout est rangé. Nous ne nous en sommes pas trop mal tirés!

La route se poursuit vers Port Cros

- Enfin arrivés ! -


Plus que quelques heures avant d'arriver à Port Cros. Nous tracons notre route en grand large, empannant de temps en temps. Les premiers sont un peu violent, à cause d'un manque de maîtrise de ma part. 2-3 coulisseaux de voile se cassent, il faudra réparer cela au port... Le reste du voyage se passe bien, même si de la pluie commence à tomber fortement. Nous arrivons en face du port de Port Cros. Nous enroulons le génois et affalons la GV sous la pluie battante. Il nous faut ensuite trois essais avant d'attacher le Dune à une bouée. Nous nous réfugions vite à l'intérieur. Il faut se sécher et c'est bientôt l'heure du diner. Au menu ce soir, pitas, tzaziki et houmous maisons !

7 vues
paca
ministere
université_barcelone
CNES
MERCATOR
VEOLIA
natixis
sorop
EY
helloasso
fondation apt
argonautica
MARBEC
aquarium et embiez