top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMarie

Gruissan : Semaine de la Mer

La ville de Gruissan nous a accueilli une semaine dans son port pour célébrer la semaine de la mer. L'objectif était de sensibiliser les enfants aux métiers et aux enjeux de la mer. Une réussite!


compteur de personnes sensibilisées :



 

Vendredi 31 mars


La journée commence tard pour l’équipe, épuisée de sa nav’ d’hier... On se prépare pour la semaine qui s’annonce à Gruissan ! Et qui s’annonce bien ! La capitainerie nous prête des voitures électriques, ce qui nous laisse une bonne marge de liberté. Au bateau, c’est le grand retour de l’open-space : compta’ , rédac’ et powerpoint. Rien de très palpitant. Heureusement, le cours de voile de captain’ Bellot arrive à point.


Captain' Bellot et Jean qui donnent un cours.



Les amarres n’ont maintenant plus de secret pour votre équipe de mousses favorite ! On se dit à demain, au son de la gratte, du ukulele et de la chanson. Bonne nuit les petits, espérons que le lendemain soit plus croustillant.


 

Samedi 1er avril


Le ciel est encore rose quand une partie de l’équipe se rend au marché de Gruissan. Après une heure de bricolage de nœuds marins, l’installation de notre stand ressemble à quelque chose :


Installation du stand de sensibilisation au marché de Gruissan


Ça tombe bien, les premiers passants arrivent. La matinée est riche en échanges. Elle dérive parfois à construire un monde nouveau à coup de grands idéaux et de belles révolutions. Quant à la maraude de fin de matinée, elle est très fructueuse et l’équipe rentre au bateau chargée de victuailles. En bonus, 2 petits savons offerts par Peau Ethik. La vendeuse a reconnu SEA Plastics, une asso’ déjà bien célèbre à Gruissan !

Du côté du bateau, Emma et Maël font tranquillement les courses en voiture électrique décapotable. Merci la capitainerie !

Jean prend bien soin des jeunes et c’est un festin qui attend nos estomacs sur pattes à la rentrée du marché. Aussitôt expédié, le repas laisse place à la sieste.


Mais l’heure de la conférence à la capitainerie approche. Il faut s’extirper de ses rêves et bosser un peu. Les spectateur.ices ne seront pas nombreux mais de qualité.es. Néanmoins un goût amer demeure en bouche : sur nos bancs, les gens sont déjà bien sensibilisés. Comment aller chercher le public réticent ? Des suggestions ami.e lecteur.ice ?


L'équipe en conférence >



Une nouvelle fois, la soirée se finit en musique. Un joyeux « Georgia on my mind » se déploie sous les trilles mélodieux de la clarinette de Jean. Elles nous accompagnent jusque dans nos rêves.


 

Dimanche 2 avril


C’est la troisième nuit consécutive de tempête pour l’équipage de SEA Plastics (SP pour les intimes). Ballotés toute la nuit, vos compères ont envie de prendre de la hauteur. Direction le massif de la Clapes pour une balade dominicale aux senteurs de pins et de romarin.


Massif de la Clapes (à gauche) et port de Gruissan (à droite)


Nous pique-niquons au bord d’un vignoble et les paupières commencent à être lourdes. Mais la sieste attendra ! Nous tenons un stand devant la capitainerie à 14h. Malheureusement, la tempête décourage même les plus braves et il n’y a pas foule.


Les plus courageux auront quand même la chance de rencontrer Matthieu


La journée se termine avec la célébration au restaurant de 3 invité.es de marque : notre cher Irvin, premier skipper de l’expédition, Emma la sœur de votre mousse le plus odorant (Maël pour ceux qui suivent), et Ugo, qui a failli être skipper pour SEA Plastics ! Ce soir, c’est 10 loups de mer qui s’endorment sur le FIVE, au cœur de la tempête.

 

Lundi 3 avril


Une nouvelle semaine débute pour les plastikos avec la classe de CE1 de l’école élémentaire de Gruissan. Pendant ce temps, Maël et Matthieu mènent une opération lessive pour le reste de l’équipe. Malheureusement, le vent aura raison du pantalon de Marie, qui tomba à l’eau en séchant sur le pont. Le rattrapage de Maël est in-extrémis. Il n’y aura pas de déchet dans l’océan, de la part de l’équipage SEA Plastics !

Deux nouvelles classes sont sensibilisées par Marie et Florine l’après-midi. Pendant ce temps, nous accueillons un nouveau voisin au port, qui n’est autre que : la douane.


Bâteau de la douane


Alors on cache notre stock de coke (c’est le nom qu’on donne à notre dentifrice solide) mais on ne peut rien faire pour la ribambelle de slips qui sèche sur le pont. Puis c’est au tour de vos petits mousses préférés de retourner sur les bancs de l’école. La douane nous invite à bord pour une visite de leur navire ! Le courant passe finalement bien avec nos impressionnants voisins. Ils nous mènent jusqu’à la salle des moteurs, en passant par des locaux techniques des plus obscurs. Une belle immersion dans leur quotidien.


Florine parfaitement dans son élément entre deux moteurs


L’équipage du FIVE se languit déjà de reprendre la mer. Alors ce soir, on se tasse dans le carré, devant le petit ordi de Jean, et on mate Pirates des Caraïbes : un film chargé d’histoire, qui nous apprend beaucoup sur la vie de l’époque. Nous recommandons.

 

Mardi 4 avril


A 9h30 pétante, le balais des scolaires reprend devant la capitainerie de Gruissan. +2 classes du côté d’Emma et Florine. Rebelote l’après-midi avec +2 classes pour Marie et Matthieu.


Sensibilisation des enfants de l'école élémentaire de Gruissan


Pendant ce temps, le bateau prend l’eau. On vous a déjà parlé de nos problèmes de fuite ..? On parle bien sûr des problèmes d’étanchéité de la cale moteur. Cela fait plusieurs jours que les lampes frontales de vos mousses explorent les calles du FIVE pour en trouver la cause. Mais ils ont besoin de renfort. Aux grands maux les grands moyens : Jean ramène une bouteille de sangria ! Et ça marche. La coloration de l’alcool permet de localiser le trou dans la tuyauterie. Et accessoirement de parfumer les vieilles eaux de cale du FIVE.

Comme la veille, la journée se termine sur les bancs d’école pour l’équipage. Leur skipper Jean, jeunement retraité, reprend du service ! On vous a déjà dit qu’il était le prof de maths de la prépa de Marie ? Le sujet du soir est plutôt basique : comment avance un bateau à voile.


"-Jean, comment avance un bateau à voile ?"

"-Tu dis?"


Et bien, point si évident que ça ! Hélas, tout le monde est bien trop fatigué pour vous rapporter nos découvertes. Bonne nuit donc.


PS : la tempête s’est calmée dehors :

Après la pluie le bompoil.

 

Mercredi 5 avril


BONJOUR NARBONNE ! Emma, Florine, Matthieu et Marie débarquent en fiat électrique pour sensibiliser 4 classes de 5ème du collège Victor Hugo. Le collège, c’est une première ! A cet âge déjà, les jeunes sont consom-acteurs et notre sensibilisation prend tout son sens : ils sont intéressés et ont simplement besoin d’exemples, de motivation et d’objectifs précis pour agir. On espère que le message est aussi passé pour les journalistes de l’Ecolocal, qui assistent à la sensibilisation d’Emma et Florine. Après une matinée bien chargée, Guillaume rejoint l’équipe pour une session tourisme qui fait du bien.


Narbonne est dotée de l’impressionnant palais des archevêques, jouxtant une cathédral gothique dignes des plus grands films de princes et princesses. L’équipage ne s’arrête plus de flâner, dérivant de place en place, jusqu’à s’échouer littéralement au bord des quais pour un bain de soleil. Ce sont les bras chargés de nouveaux jeux de société (juste 2...), que nous rentrons au FIVE.




Les vacances à Narbonne >



C’est l’heure de s’occuper des fuites quotidiennes pour certains, tandis que d’autres testent les jeux.

Si vous vous demandez où est passé Maël : il est en mission trésorerie à Montpellier.

 

Jeudi 6 avril


Travaux pratiques pour vos apprentis moussaillons ! Ce matin, Emma, Florine, Matthieu et Marie s’échangent les postes aux virements de bord et aux empannages, sous les conseils de Jean et Guillaume. La formation accélérée porte ses fruits ! De retour au port, l’équipe des 4 réussit l’amarrage du FIVE tout en douceur, sous la main d’œuvre parfaitement exécutée de Guillaume.

Comme un avant-goût de l’Espagne, on déjeune en plein soleil autour de la table du cockpit.

L’après-midi rime avec politique et philosophie. Quand Joël et Stéphane de l’Echo Local débarquent dans le cockpit, l’atmosphère se remplit de grandes tirades et de métaphores qui méritent réflexions. Dans leur interview, Marie et Emma se prennent au jeu. Une belle morale sur l’optimisme, qui ne manque pas d’émouvoir Stéphane !


L'optimisme d'Emma et Marie filmé par Stéphane


La journée se termine autour d’une tartiflette et des jeux de société.



Pour conclure cette belle semaine, merci à la capitainerie de Gruissan pour leur accueil chaleureux et leur soutien infaillible! Cap vers Banyuls, notre dernière étape avant l'Espagne !

116 vues0 commentaire
bottom of page