top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMatthieu

Frontignan - Sète : Le mauvais temps ne fait rien à l'affaire...

... quand on navigue, on navigue ! Deux nav' cette semaine, et avec du beau temps en prime. Aussi, de beaux évènements de sensibilisation réalisés entre Frontignan et Sète : Un ciné-débat, un stand devant un cirque, et une dizaine de classes dans lesquelles nous sommes intervenus. Un skipper nous quitte tandis qu'un autre nous rejoint. Bref, pas mal de rebondissements ! En vous souhaitant une bonne lecture !


Compteur de personnes sensibilisées


 

Jeudi 23 mars 2023


Depuis le début de l'aventure, c'est la première matinée qu'on arrive à prendre pour se pencher sur les éléments administratifs et persos de chacun. Le carré se transforme en vrai open space alors qu'Irvin et Guillaume remonte la trinquette qu'on a récupéré la veille. Finalement on hisse Maël tout en haut pour finaliser la mise en place de ladite trinquette et avoir une vue panoramique sur le port.


La toute première nav' de l'équipage, et quelle nav' ! On sort du port et on se rend compte qu'après avoir réalisé quelques réparations sur le grand mat, un élément bloque la montée de la grand voile. Ni une ni deux, Irvin prend la chaise de mat et on le hisse à la première barre de flèche pour tout remettre en ordre ! Fiouuu, heureusement qu'on a un vrai singe à bord.


Le singe en question :

La navigation se passe plutôt bien, mais certains membres de l'équipage commencent à ressentir le mal de mer. Bilan : 2 blessés sur 7. Florine a tenté l'astuce de mettre un bouchon d'oreille dans seulement l'une de ses deux oreilles... Mais ça ne fonctionnera pas. Finalement on arrive à Frontignan accueilli par la capitainerie et l'adjoint au maire, et le tout, sans vomi ! La classe !

 

Vendredi 24 mars


La journée du 24 mars commence par un stand sur le port en face du bateau. Les quelques passants de la balade qui mène vers la plage s'arrêtent et parlent longtemps avec nous. Malheureusement nous n'aurons touché que 10 personnes au cours de la journée.


Cette journée n'aura pas été qu'un échec car Maël et Guillaume, avec leurs talents de bricoleurs ont réussi à creuser dans la jupe pour pouvoir replacer l'échelle du bateau qui ne passait plus après le rehaussement du teck. On va donc pouvoir se baigner depuis les mouillages cet été !!


Irvin de son côté, a eu l'idée folle de s'acheter un vélo pour rejoindre ses amis lorsqu'il quittera l'expédition. Il rencontre alors un vendeur/loueur de vélo chez qui il achète un VTT de compétition pour essayer de rejoindre Anglet depuis Sète en 5 jours !!! Va-t-il y arriver ? La suite au prochain épisode ! On décide par la même occasion de louer des vélos pour rejoindre les différents évènements de sensibilisation de Frontignan.


La journée continue sur la plage avec un coucher de soleil magnifique ce qui donne l'envie à Emma et Maël de faire leur première baignade de l'expédition (nu pour le fifon bien évidemment) ! Je vous épargne les images de la baignade et vous montre seulement le coucher de soleil :


Après ce beau tableau, on rejoint le Cinémistral, un cinéma d'art et d'essai de Frontignan où on fait un ciné-débat autour du film "Les Gardiennes de la Planète". Le public est déjà plutôt sensibilisé et ne se fait pas avoir au cache cache plastique cette fois. Le débat coordonné par Marie se déroule super bien et au total: 28 personnes sensibilisées au cours de cette soirée.


 

Samedi 25 mars


C'est une journée de pause, enfin presque, pour l'équipe qui commence donc par une séance de yoga-lutte sur la plage près de notre navire. C'est l'occasion de se défouler lorsqu'on on vit dans un petit espace comme sur le bateau. Il fait beau et il n'y pas trop de vent. On décide alors de tester le drone sur la plage de Frontignan et on réalise quelques clichés. Bon, on a encore quelques essais à faire avant de le faire voler en mer.


En fin de journée, l'équipe rejoint le cirque du CAP' avec un spectacle de la troupe l'Enjoliveur pour réaliser une sensibilisation avant l'entrée des spectateurs dans le cirque. Guillaume réalise aussi son premier stand en montrant au spectateurs les nœuds usuels de la voile.



 

Dimanche 26 mars


On se lève très tôt car le vent à décidé d'être matinal aussi. Un coup de vent est prévu pour 11h. On prend donc la mer vers 8h pour réaliser la petite navigation (5 miles) entre Frontignan et Sète. Le vent se lève et on arrive juste à temps dans le port avant que les casquettes ne s'envolent.


Pas le temps de faire la sieste ! Sète nous attend. Dans le cadre du programme des "Escales à Sète", plusieurs vieux gréments se sont amarrés au port, et nous admirons le "Götheborg of Sweden". C'est un trois-mâts carrés suédois de 47 m de long, construit entre 1992 et 2005, réplique d'un indiaman du XVIIIe siècle. Malheureusement nous ne pouvons pas le visiter mais le bateau reste très impressionnant même de l'extérieur ! Nous profitons aussi de notre petite balade dans la ville de Georges Brassens pour effectuer nos courses dans les halles couvertes.




















La fin de la journée étant libre, on se réunit pour profiler la fin de l'itinéraire et faire un grand point logistique pour la suite de l'expédition.

 

Lundi 27 mars


Irvin nous quitte ce matin. A peine levé, il prend la route avec son VTT de course afin de rejoindre Anglet. Courage l'ami, tu vas nous manquer ! On se reverra le dimanche suivant pour le débrief de ce court et grand voyage.


La matinée continue. Au programme : la sensibilisation de l'école La Renaissance avec 3 classes qui doivent passer au bateau. Mais il y a eu un cafouillage entre les deux capitainerie du port. On voit la classe exactement en face de nous mais de l'autre côté du port. Matthieu et Florine commencent une course poursuite pour essayer de rejoindre la classe qui nous attend. Le reste de l'équipage les retrouve devant le Götheborg avec tout le matériel pour réaliser l'intervention . Finalement, on a connu pire comme cadre !


L'après-midi, deux autres classes viennent à notre bateau cette fois-ci pour en apprendre plus sur nous et la pollution plastique. Je vous partage une petite pépite :


Marie : "Les enfants, vous saviez que nous mangions 5g de plastique par semaine. Cela correspond à l'équivalent en poids d'une carte bancaire !".


Un enfant :"Mais du coup, est ce que le sans contact fonctionne toujours ?"


 

Mardi 28 mars


Sensi, sensi et sensi : Voilà comment on pourrait résumer cette journée. Matthieu et Marie se rendent à l'école Ferdinand Buisson où ils interviennent dans 3 classes différentes. De son côté, le reste de l'équipe a réussi à négocier avec la capitainerie pour se rendre au quai d'Alger au port de commerce de Sète, où le five prend la place du Göthenborg, enfin... Une partie.


Emma et Florine réalisent alors des sensibilisations devant le beau quai avec les autres classes de l'école La Renaissance. Au total sur la journée, 156 élèves ont reçu nos interventions.


Pendant que tout le monde s'affaire à la tâche, Guillaume va chercher le génois avec des plans obscurs de prêt de voiture et de transports en commun. Personne n'y comprend rien mais au final on obtiendra un vélo et un génois en fin de journée. Merci Guillaume !!


Quant à lui, Maël réalise la popote et rempli tous les documents en relation avec la logistique. Cela peut sembler peu, mais il a été l'homme de la situation avec notamment les deux gâteaux au chocolat préparés par ses soins et que l'on a dégusté en rentrant de nos journées respectives !

 

Mercredi 29 mars


Une dernière journée d'intervention attend SEA Plastics à Sète. Des jeunes de l'Institut médico-éducatif des Hirondelles sont venus nous rendre visite au bateau. Malheureusement, des policiers pointent à l’horizon et nous signalent que le stationnement de l’IME est non réglementaire… L’équipe quitte les lieux à la hâte pour éviter la contravention. Pour la visite du voilier, c’est raté ! Un rendez-vous est pris pour l’année prochaine. Marie et Florine partent avec l’IME, direction la plage du Lazaret. Un agent de la mairie de Sète les y attend avec des pinces, des gants et des sacs poubelle... Et oui ! Aujourd’hui c’est mission ramassage de déchets. La palme d’or du déchet revient aux bâtons de sucettes et aux mégots de cigarette ! La journée se poursuit à l’IME où les filles sont frappées par la générosité et la bienveillance qui occupent les lieux. Elles partagent un incroyable pique-nique cuisiné par les jeunes et les éducatrices resté.es à l’IME ce matin. Tout le monde est ensuite invité en salle de réunion, où Marie et Florine animent plusieurs activités sur la pollution plastique. La journée se termine pour les filles, avec l’impression d’avoir reçu plus qu’elles n’ont donné. Merci encore à l’IME les Hirondelles !


Pendant ce temps, au cours de la matinée, Emma et Matthieu font la lessive générale du bateau. Le reste de l'équipage a pu par la suite remplacer l'ancien génois déchiré. Guillaume, lui, réalise un autre périple logistique, en vélo cette fois pour rejoindre Carnon pour garer la voiture et ramener quelques affaires. Il crèvera au bout de deux heures le pauvre... Il rentrera le soir plus que lessivé, comme nos habits !


Le soir, notre nouveau skipper mais pas des moindres, nous rejoins. J'ai nommé : Jean ! Il sera présent avec nous jusque mi-mai pour nous aider à la navigation et son boulot commence dès le lendemain !

 

Jeudi 30 mars


Et c'est reparti ! Aujourd'hui, c'est navigation et on tente de rejoindre Gruissan de Sète.


Distance : 35 miles

Vent : Nord - Est

Vitesse du vent : 10 noeuds

Equipage : 7 matelots en forme (enfin quasiment) !

Heure de départ : 8h45


Dès le début, on a le vent en poupe et une houle croisée d'environ 1 mètre. Autant vous dire que personne ne fait le fier sur le pont. Quasiment tout le monde est touché sauf Marie, Guillaume et Jean. On prend tous et toutes des médicaments et ça passe. On enchaîne quasi directement avec l'échantillonnage pour APT. C'est un échantillonnage assez chronophage car on doit réaliser 3 prélèvements d'affilée de 45 mins chacun. Cela nous prendra la matinée. Dans le dernier échantillon, on remarque un macro déchet dans la chaussette qui récupère le contenu qui est passé dans la bouche du manta. Allez hop, à l'analyse !



On se remet de nos émotions avec une petite salade de pattes qui nous régale et l'après-midi, c'est plus calme. On empanne et la houle est dans l'axe du bateau avec un vent arrière qui nous porte tranquillement vers Gruissan. On se remet tous et toutes de nos émotions et c'est club lecture sur le pont pendant que Jean barre tranquillement le bateau. On s'est aussi fait psychanalyser par Florine. Apparemment Maël se voit comme une personne humide, odorante et douce... Je ne suis pas sûr de la méthode fonctionne mais si vous voulez plus d'informations : contacter Florine !

L'arrivée se fait en douceur vers 17h accueilli par le maître de port à Gruissan devant la capitainerie.


Et c'est parti pour une nouvelle semaine à Gruissan ! Vous pouvez bien évidemment venir nous voir jusqu'au 06 ou 07 mars en fonction de la météo ! J'espère que la lecture du journal de bord vous aura plu. On se donne rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles aventure ! La bise !

127 vues0 commentaire

Comments


bottom of page