top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThibaud

Deuxième semaine d'expédition : Arrivée en Occitanie ⛵️


Voici le récit de notre deuxième semaine d'expédition marquée par notre sortie de la Camargue et notre arrivée en Occitanie ! Bonne lecture 🐟


Lundi 01 avril - Jour 9


Le premier avril, c’était une journée d’intense sensibilisation pour l’équipe Seaplastics ! 

Au programme, stand à l’office du tourisme le matin, et sur le port dans l'après-midi. Le temps est super, et toute la ville est de sortie. Si ils s’essayent à nos activités, les participants peuvent gagner des chocolats, ou des places en bateau pour une promenade sur le petit Rhône. Forcément, on a plus envie de parler micro-plastiques autour d’une petite friandise hihihi. 

Malgré la date spéciale, les membres de l’équipe ne se sont pas risqués à essayer de faire gober des énormités au grand public, tout le monde est resté très sérieux (même pas drôle). Il y a bien eu une tentative de poisson d’avril par Léna et Martin au reste de l’équipage, mais c’était sans compter sur la méfiance de Angélique et Thibaud… On ne les berne pas facilement ces deux loustics, et c’est bien dommage. 

A noter la belle tenue de notre cher Martin lors du trajet bateau vers les sanitaires. Cela mérite complètement un 10/10 !




Lena et Angélique en sensibilisation à Saintes-Maries-de-la-Mer



Aberrant style du Martin en direction des sanitaires



Mardi 02 avril - Jour 10


Le 02 avril, l’équipe quitte le port de Saintes Maries (snif)... Adieu la Camargue et ses jolis oiseaux, adieu la famille de chats au bord du chemin de footing, adieu Léa de la capitainerie, adieu les douches traitresses du port qui vous envoient parfois un jet d’eau glacée dans le dos sans crier gare… Nous ne vous oublierons pas ! 

Le départ vers Carnon se fait tout de même dans la bonne humeur, car le temps est optimal pour naviguer : grand soleil, pas de houle, et un peu de vent arrière pour pousser gentiment le bateau vers sa destination. Pour faire passer le temps, on s’attelle à observer les “aberrants chalutiers” qui font direction vers le port de Sète, on cuisine dans l’habitacle pour tester sa résistance au mal de mer, on débat sur les choix architecturaux faits pour les immeubles de la Grande Motte, ect… L’arrivée à Carnon est bien plus tranquille qu’à Saintes Maries, c’est presque trop facile. Comme les bonnes nouvelles viennent souvent de pair, le bateau est situé juste en face des sanitaires : l’émotion est palpable, l’équipe retient des larmes de joie.




Flan vanille maison préparé par la mère d'Arnaud, merci maman d'Arnaud ! 🤌🏼




Début de navigation sur les embouchures du Petit Rhône. Les alluvions sont présents...


Mercredi 03 avril - Jour 11


Ce matin ,c'est une grasse matinée bien méritée pour l’équipe. Certains d’entre nous, les plus téméraires, partent courir le long de l’étang de l’or et de la mer pour découvrir les alentours pendant que les autres concoctent un  bon repas. L’après-midi, après avoir fait le tour de tous les commerces de la ville de Carnon, Lena et Angélique reviennent bredouille : impossible de trouver un antivol pour sécuriser notre cher filet manta… Mais il est déjà l’heure de monter notre stand de sensibilisation sur le  port. Il y a peu de passage en cette saison mais les gens sont curieux et prennent le temps de discuter avec nous. Malheureusement, notre présidente et vice-présidente peinent parfois à ouvrir un débat constructif avec certains de leurs interlocuteurs qui ont déjà perdu foi en l’avenir de notre planète et qui leur conseille plutôt de baisser les bras… mais elles ne se laissent pas abattre et gardent espoir face à l’enthousiasme et l’implication de nombreux locaux. 

Pendant ce temps, à l’aide d’un contact/ange gardien, Arnaud s’occupe de la réparation du lazy bag (pour le connaisseurs) qui a lâchement cédé lors de la dernière sortie en mer. On se rend alors compte de la chance qu’on a d’avoir un lazy bag qui ne pendouille pas ! 

En début de soirée, pour préparer les longues journées de navigation qui nous attendent, nous cuisinons des barres de céréales maison pleines de sucres, de gras et de chocolat (tout ce qu’il faut pour faire face à la mer). Nos cuisiniers décident de jouer les artistes en donnant formes à leurs barres énergétiques sur le thème de la mer. Tout le monde pourra évidemment reconnaître la raie manta de Martin ou le voilier d’Angélique. 

En fin de soirée, l’équipe Sea Plastics se penchent sur les candidatures de la future équipe 2025. C’est un vrai casse tête …




Barres énergétiques maisons et bio de la part d'Angélique et Martin, les artistes de l'équipe 👨🏽‍🎨

`

Jeudi 04 avril - Jour 12


Après 2 heures de stand de sensibilisation sur le port, la team largue les amarres et part en direction de Frontignan sous un grand soleil. La mer est toute calme, quelle chance, personne n’a le mal de mer ! Les 4 matelots décident alors de prendre les commandes du bateau et de faire un prélèvement de microplastiques sous le regard discret mais attentif de leur mentor/skipper/Arnaud. Ce dernier lit paisiblement son livre assis au pied du mât mais est-il réellement en train de lire ou fait-il semblant pour nous surveiller de loin ? 

Pendant que nous traînons le filet manta à côté du voilier, on remarque qu’il y a plein d‘hydroméduses qui flottent à la surface de l’eau. Alors oui, c’est super joli avec ses couleurs violettes mais c’est beaucoup moins rigolo de les voir arriver directement dans le filet… 

Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Thibaud fait remarquer une tâche marron juste sous la surface. Ça paraît tout à fait anodin pour Lena et Angélique mais Thibaud reconnaît là une tortue de mer ! En effet, elle sort la tête de l’eau ! (ne soyez pas jaloux, Martin et Arnaud, on en verra d’autres). 

Mais nous ne sommes toujours pas au bout de nos surprises. Avant d’arriver au port de Frontignan, nous tombons sur un  banc de poisson en pleine chasse, l’occasion parfaite pour Thibaud de dégainer sa canne à pêche. Et hop ! En moins d’une minute, nous nous retrouvons avec un délicieux chinchard pour le dîner. 



Petit Chinchard qui s'est laissé appâter par le leurre de Thibaud, direction le four 🐟


Vendredi 05 avril - Jour 13


Première journée sur Frontignan, l’équipe se lève déterminée à participer au concours photo “Lumière sur les ports” 2024 dont le thème est “L’environnement et les ports”. Ce thème nous parle bien donc on peaufine l’idée et on est prêt à commencer. L’objectif: montrer en 10 photos la beauté du port de Frontignan  tant au niveau macro que  microscopique en montrant toute la biodiversité marine qui existe dans ce port. On commence donc avec le drone pour réaliser des photos panoramiques du port et de l’étang qui l’entour, puis Martin se jette à l’eau pour prendre des photos de la biodiversité marine présente dans ce port. Il est d’ailleurs ravi d’avoir vu un Nudibranche ! (nous non plus on ne savait pas ce que c’était avant de faire une recherche google, mais on a vite compris pourquoi il était si enthousiaste à l’idée d’en voir un!). 

Après ces aventures d’apprentis photographes, c’est l’heure de faire les touristes. Thibaud, Angélique et Lena s’en vont pour découvrir Frontignan-ville qui est à environ trois quarts d’heure du port, pendant que les deux autres restent au bateau. L’équipe profite d'être en ville pour faire le plein de courses avant le départ vers Sète. Une fois rentré au bateau, Martin se motive à retourner dans l’eau et Lena le suit, curieuse de voir ces nudibranches, tandis qu’Angélique s’en va courir pour découvrir Frontignan-plage. On rentre tous de bonne heure car le lendemain c’est stand au marché suivi d’une navigation pour rejoindre la ville de Sète. Ça promet d’être sportif !




Plongeur Martin prêt à "catcher" l'ensemble des nudibranches du port de Frontignan


Samedi 06 avril - Jour 14


Aujourd’hui, l’équipe se lance pour sa première journée de sensibilisation à Frontignan, plus précisément, au marché de Frontignan. Levé 7h pour Martin et Angélique qui doivent se rendre dès 8h au marché ! La sensibilisation se passe plutôt bien avec un public plutôt intéressé par notre stand. L’équipe termine vers 12 h et se rend au port de Frontignan afin de lever une nouvelle fois les voiles direction Sète, la ville voisine. En effet, c’est une petite navigation qui attend l’équipe, d’à peine 1h (sûrement la plus courte de l’expédition !). 

Thibaud n’a pas pu participer à la journée suite à un problème de santé… Il passe la journée à Montpellier mais rejoint l’ensemble de l’équipage à Sète le soir même ! 

L’équipe rejoint donc Sète et s’amarre en face d’un immense ferry italien. Oui, on se sentait bien petit face à un géant des mers comme celui-ci. 

Après une journée intense, l’équipe décide de partager un petit verre sur les quais du canal de Sète, en plein cœur de cette charmante ville. On y découvre tous les bateaux de pêche et notamment ces immenses thoniers destinés à la pêche du thon à la senne. Ce sont littéralement des géants des mers ! Et enfin, la journée se termine avec un debrief de la navigation, la préparation de la sensibilisation du lendemain aux halles de Sète puis par la dégustation de la spécialité locale : La tourte Sétoise ! 



Dimanche 07 avril - Jour 15



Dernière journée de la semaine pour l’équipe qui commence à bien ressentir la fatigue accumulée mais pas de temps à perdre, direction les halles de Sète pour une matinée de sensibilisation ! On galère un peu à trouver une table qu’on emprunte à un sympathique restaurateur des halles. Belle matinée de sensibilisation avec énormément de monde passés par notre stand. On en profite pour acheter quelques huîtres des étangs de Thau, l’une des plus grosses production ostréicoles française pour les déguster à 12h (ou plutôt 15h) avec du citron ! Martin sélectionne donc les meilleures pièces afin de diminuer les craintes de Lena sur la fraîcheur de ces coquillages pouvant causer des démangeaisons digestives. L’ensemble de l’équipe se fait donc un bon repas sur le bateau avec du fromage du marché ainsi que ces bonnes huîtres accompagnées de tartines de pain et beurres demi-sel. Là, on est au top ! 

Ensuite, c’est parti pour une visite de la ville avec une bonne marche jusqu’au hauteur de Sète afin d’admirer l’étang de Thau avec une belle lumière. 

C’est donc après cette belle journée que l’équipe Sea plastics clôture la semaine. Le lendemain sera marqué par une grosse navigation jusqu’à la charmante ville de Gruissan où de nombreux évènements seront organisés pour notre venue. 




Huitres de l'étang de Thau, un délice gustatif ! 🍋



A très bientôt pour la suite de nos aventures ! On se rapproche de plus en plus de l'Espagne !



47 vues0 commentaire

Comments


bottom of page