top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThibaud

Cinquième semaine d'expédition : De Roses à Barcelone, traversée de la Costa Brava 🇪🇸

Hello ! Voici le récit de notre cinquième semaine d'expédition ! Bonne lecture !


Lundi 22 avril - jour 30


L’équipage entame donc son premier jour de la semaine à Roses ! Au programme de la journée, travail général sur l’expé, et petites réparations du bateau en attendant la conférence qui aura lieu le soir même à la capitainerie du port de plaisance. C’est une journée assez compliquée pour l’ensemble de l’équipe car le vent souffle énormément depuis déjà plus d’une semaine ce qui épuise et fatigue un peu nos petits organismes ! 

Pour garder le moral, Angélique, Thibaud et Martin bravent le vent et partent courir le long du littoral pour au final parcourir 10 km ! 

Nous sommes ensuite accueillis par l’ensemble du personnel du port de plaisance de Roses dans le cadre de notre conférence-débat sur la problématique du microplastique. Finalement, nous avons passé un superbe moment avec l’ensemble du personnel très curieux de notre travail et de nos axes de recherches. Nous terminons même le débat avec un incroyable goûter offert par la capitainerie, nous permettant d’échanger encore plus avec le personnel (mais aussi de manger). Nous rentrons donc tout content de ce moment d’échange et de partage que nous avons appréhendé un petit peu pendant la journée. 

En fin de journée, nous décidons tous de se rendre au restaurant afin d’y goûter les spécialités locales sur lesquelles nous bavions tous depuis quelques jours ! Au menu, entrecôtes pour les garçons (aucun cliché) et seiches à la plancha pour les filles ! 





Photo de groupe avec la capitainerie du port de Roses


En pleine conférence !


Les garçons après avoir récupérés leurs entrecôtes saignantes


Mardi 23 avril - jour 31


Ce dernier jour à Roses est marqué par notre intervention au sein d’un centre d’apprentissage de langue où nous avons été accueillis par une professeure de français et l’ensemble de sa classe. Nous avons donc passé l’après-midi avec ces jeunes curieux à parler des océans et de la pollution plastique. Ce fut un moment génial car les jeunes étaient extrêmement intéressés par notre travail et toujours à fond pour l’ensemble des activités qu’on a pu leur proposer. On profite ensuite de l’après-midi encore très venteux pour faire du sport ainsi que du yoga proposé par Lena et Angélique. Martin s’en va observer ses bestioles marines préférées malgré l’eau à 12°C et les rafales de vent ! 

Après un bon repas, l’ensemble de l’équipage se prépare à la prochaine navigation du lendemain direction l’Escala pour un court instant ! 



Deuxième animation à Roses avec le centre linguistique de Roses


Mercredi 24 avril - jour 32


Aujourd’hui, c’est une grande journée pour l’équipage : Arnaud a décidé que c’était à nos 4 apprentis moussaillons de préparer la navigation. On sort la carte, le compas à pointe sèche et les applications de prévision des vents sous la supervision de notre cher skipper.  Nous partons de Roses, en faisant un crochet à la station essence (la trésorerie en stress), pour partir vers L’Escala. L’équipage se débrouille plutôt bien, le vent nous pousse dans le dos, on atteint des pointes de vitesse à 9 nœuds mais tout n’est pas encore au point… L’équipage a beau avoir regardé la carte de la navigation le matin même, ils n’avaient pas vu qu’il y avait des obstacles sur le trajet : une ferme aquacole en plein dans notre direction. Il y a encore des progrès à faire.

Nous profitons de cette traversée dans la baie de Roses pour faire un prélèvement de microplastiques. 

À peine arrivés au port de l'Escala, nous préparons la grosse navigation de demain : on cuisine, on range le bateau et Thibaud nous pêche un magnifique barracuda, il promet d'être délicieux !



Le barracuda (ou bécune pour les spécialistes) prise par Thibaud à la sortie du port de l'Escala


Jeudi 25 avril - jour 33


Réveil à 3h30 du matin pour l’équipage, direction la capitale de la Catalogne: Barcelone. Selon les prévisions, une longue navigation de 18 heures avant d’arriver à bon port et peu de vent nous attendent . On fait donc  deux équipes pour pouvoir assurer cette navigation tout en se reposant au maximum car le lendemain on enchaîne avec une grosse journée sensibilisation ! 

C’est donc Arnaud, Martin et Lena qui débutent la navigation en quittant  le port de L’Escala, avec de petits yeux, pour se diriger vers le large afin d’ avoir un peu de vent. Pour éviter le troisième F du mal de mer, la faim, Martin et Lena décident de se transformer en apprentis boulanger pour tenter leur premier pain en pleine navigation. Hormis les quantités Marmiton à revoir et une houle qui a rendu le pétrissage rude, les deux boulangers ont tout de même  réussi à obtenir deux grands pains. 

Thibaud et Angélique rejoignent vite le reste de l’équipage car impossible de dormir avec le mal de mer. Comme réconfort à cette navigation rude et fatiguante,  on a tout de même droit à un beau lever du soleil sur la mer. On serait pas bien là ? 

La journée continue sous une forte houle et peu de vent. Le  mal de mer se fait donc bien ressentir chez toute l’équipe. On réalise tout de même un échantillon pour J.F Briand, notre chercheur toulonnais et c’est Angélique qui s’attaque a l’étape de triage des microplastiques, rude épreuve lorsque la houle est forte ! 

 On finit finalement la journée au moteur pour pouvoir arriver dans la soirée à Barcelone. La fin de cette navigation se termine par une assiette de barracuda mariné, pêchée la veille par Thibaud, sous un coucher du soleil.

Au bilan de cette navigation : 70 miles, 18 heures de navigation avec une moyenne de 3 nœuds, et 2 nouveaux vomis au compteur.



Décidément, il n'y avait pas que Angélique et Thibaud qui avaient le mal de mer...

Photo de groupe à l'Escala !


Vendredi 26 avril - jour 34


Pas de repos pour l’équipe Seaplastics , après une grosse journée de navigation c’est maintenant l’heure de la sensibilisation. 183 élèves du Lycée Français de Barcelone les attendent pour comprendre ce qu'est la pollution microplastique. 

Par équipe de deux, Angélique, Martin, Thibaud et Léna interviennent donc dans six classes de CE1 et une classe de cinquième. Une fois que toutes les classes ont pu découvrir les images de plancton récolté dans le port de Badalona, l’équipe Seaplastics s’en va, direction la plage pour une CleanWalk avec Surfrider. 

Arnaud, ayant fini les quelques réparations à faire sur le bateau, a rejoint l’équipe pour pouvoir participer à cette cleanwalk.  Après une heure à récolter les déchets sur la plage de Barcelone, on met tout en commun afin de pouvoir calculer quel type de déchets  a été le plus retrouvé. Au total: 1700 mégots de cigarettes retrouvés, beaucoup de pailles et de bouchons et étonnamment beaucoup d’applicateurs de tampons. 

Une fois cette grosse journée de sensibilisation terminée, il est enfin temps de se décontracter. On retourne donc dans le centre de Barcelone pour y découvrir les rues espagnoles et ses beaux immeubles made in Gaudì mais aussi la nourriture espagnole. On a d’ailleurs vite arrêté la visite pour se diriger vers  un restaurant où on s’est tous régalé ! Bilan extrêmement riche de cette journée à Barcelone avec 7 classes sensibilisées et des superbes rencontres avec les adhérents de Surfrider Barcelone ! Et si ça ce n'est pas de la journée productive !



Sensibilisation au lycée français de Barcelone. Angélique en action !

Rassemblement des récoltes du jour by Surfrider et Seaplastics ! 1700 mégots ramassés en 1 heure...


Photo de groupe avec Surfrider !


Samedi 27 avril - jour 35


Après une navigation exigeante et la journée de sensibilisation intense de la veille à Barcelone, l'équipe s'est accordée une petite grasse matinée samedi matin (et qu'est-ce que c'était bien…). Au réveil, la journée commence avec la rencontre d’un membre de Seaqual Initiative, une entreprise qui transforme les déchets plastiques trouvés en mer en fibres textiles ! Il nous transmet d'ailleurs des t-shirts réalisés à partir de fibres textiles issus de bouteille en plastique récupérées en pleines mer ! La classe ! Merci François :)


Après ce rendez-vous, on se rend compte que le bateau commence à perdre en propreté : on trimballe du sable de partout à cause du fort vent à Roses. On renonce donc à visiter Barcelone pour bichonner l'Aotearoa : lessive, ménage intégral, vaisselle, et courses sont au programme. Rien que la lessive et les courses, ce sont des expéditions à part entière : ou planification des repas, itinéraire en transport jusqu'au centre commercial, répartition des missions et retour au bateau chargés comme des mules. Il faut dire qu'on a fait de belles trouvailles sur place : une grosse bouteille (en verre bien sûr) de fleur d'oranger, un sac de 5kg de patates, et de la poudre d'amande vraiment pas chère. 

Le temps de faire tout ça et la nuit est déjà là  : on décide donc de faire un petit footing pour inaugurer les T-shirts Seaqual puis d'aller manger des tapas dans un bar à côté. Barcelone, on vient te voir demain, c'est promis ! 



Dimanche 28 avril - jour 36


Pour notre dernier jour à Badalona, après une matinée studieuse, à travailler sur la com, l'itinéraire, la trésorerie… À Seaplastics, même le dimanche, ça planche ! L'après midi, vers 15h, nous décidons tout de même de visiter Barcelone, c'est pas tous les jours qu'on est à la capitale Catalane ! 

Après un arrêt obligé par la Sagrada Familia pour constater l’avancée des travaux, l'équipe se retrouve embarquée dans une manifestation de danse Sud-Americaine dont elle n'a pas encore compris la signification… Après ce passage, nous décidons de nous diriger vers le quartier de Gracia, conseillé par tous espagnols que nous avons croisé. Compte rendu de la visite : très sympa effectivement, même si les cookies sont un peu petits ;) 

Martin abandonne l'équipe pour aller voir un concert de jazz espagnol, pendant que les autres décident d'aller manger une pizza dans un restaurant de Gracia. La journée se termine là, (à part pour Lena, qui décide à 23h30 d'aller faire un footing sur la plage).



Les rues de Barcelone sous la pluie...


Sympas l'église de Barcelone...


Lena et son ENORME cookie vegan SUPER BON (ironie) !



C'est tout pour cette semaine ! Merci encore pour votre lecture. Nous sommes désolés du retard de publication, les derniers jours ont été animés par de navigations longues et éprouvantes pour l'équipage (et surtout, nous n'avons pas pu accéder à des prises électriques...). On vous dit à la semaine prochaine pour le récit de notre navigation de 3 jours direction Valence !

A très bientôt ⛵️🐟

41 vues0 commentaire

留言


bottom of page