Rechercher
  • Lorraine

4 Mai 2021 : Sous le soleil des Baléares


Ibiza nous voilà ! Partis à 4h du matin du port de Valence, nous entrons dans la baie d'Ibiza vers 22h. Une navigation dans des conditions idéales, avec une moyenne à 6 nœuds, que demander de mieux ? Le vent arrière nous permet de sortir le Code D, et, accompagnés d'un couple de tortues de mer, nous filons vers celle qu'on appelle la ville de la fête. La fête certes, mais pas pour Sea Plastics. Avec à peine 48h au port, nous devons nous activer pour réaliser tous nos prélèvements: pas une seconde pour visiter la ville !


#LePointSciences : les prélèvements au filet fermant

Grâce à un système ingénieux de double fermeture, le filet fermant nous permet de carotter la colonne d'eau à des profondeurs précises, entre deux paliers. Sa maille micrométrique filtre ensuite les micro-plastiques, que nous récoltons précieusement dans des fioles en verre. Le protocole est à la fois simple et précis. Après avoir mesurée les conditions du milieu grâce à la bouée Hypathia de notre #partenaireofficiel le CNES, nous plongeons le filet.



Le filet est lesté de poids afin de prendre rapidement de la profondeur, jusqu'à atteindre le second palier. Le premier bout permet de remonter le filer jusqu'au premier palier. Le second bout permet ensuite de fermer le filer, afin de le rendre étanche aux eaux de surface. Etape suivante : hisser le filet et sa provision de micro-plastiques des profondeurs à bord. On aura de solides épaules à la fin de l'expédition ! Le filtre situé à l'extrémité du filet est ensuite dévissé et ramené à l'équipe à terre pour traitement.




Il est nécessaire de connaître les coordonnées GPS précise de la mise à l'eau, l'heure, et les conditions météo. Cela servira ensuite aux laboratoires pour analyser les échantillons et comprendre les différences observées. Pour cela, notre #partenaireofficiel Mercator Ocean nous fournit régulièrement des cartes précises des courants et fonds marins, actualisées en temps réel. Nous réalisons l'opération 3 fois, dans les mêmes conditions.



A terre, une équipe rince le filet après chaque opération et récupère le filtre avec nos précieux micro-plastiques. Ils font passer l'eau de mer à travers un réseau de tamis, puis stock le filtrat dans des fioles de verre, qui seront envoyées par colis postal aux laboratoires à Paris.






Parenthèse close, revenons à nos moutons. Nous prenons la mer à 4h30, direction Cala Figuera, sur l'île de Majorque. Cette fois ci ce sont 4 magnifiques raies, des Diables de Mer, qui nous accompagnent. Nous les filmons pour les signaler à l'association Ailerons, un de nos #partenairesofficiels, qui tient un fichier de surveillance de la présence des raies et requins de Méditerranée.


A Cala Figuera, magnifique port de pêche cachée dans la falaise, nous tenons un stand d'information et réalisons une petite conférence de sensibilisation pour le staff du port. Malgré la barrière de la langue, les échanges sont riches ! Un grand merci pour votre accueil et votre intérêt !





113 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout