Cartographie de la pollution plastique

Le plastique est un matériau très résistant, constitué de polymères carbonés dont la composition varie entre les différents types de plastique, leur conférant différentes propriétés. Ceci conduit logiquement à une accumulation de débris plastiques dans l’environnement, en particulier dans les océans. Une fois en mer, sous l’effet des vents, des marées, et du soleil, les macrodéchets plastiques ont tendance à se fragmenter en microparticules de plastique parfois invisibles à l’œil nu, appelées microplastiques :

Parmi tous les débris recensés actuellement, les débris plastiques sont systématiquement les plus abondants (1).

Afin de mieux comprendre le comportement des débris plastiques en mer, leur localisation en fonction des courants marins et leur impact sur le vivant, plusieurs expéditions scientifiques ont réalisé des études sur le terrain. Les échantillons d'eau prélevés sont généralement prélevés dans certaines zones d’intérêt, qui sont déterminées à l’avance par des modèles informatiques prédisant entre autre le sens des courants marins. Une étude récente a montré une corrélation entre la quantité de plastiques en surface, et la présence de courants anticycloniques et dépressionnaires (2). Nous nous basons sur ces études pour réaliser nos échantillonnages.

 

 

 

 

 

 

Pour mieux comprendre les courants marins, leur rôle dans la répartition du plastique,  et l'utilisation des cartes prédictives pour réaliser nos échantillonnages sur le terrain, consultez la page "Télédétection"!

En fonction de sa densité, on considère habituellement que le plastique va soit flotter à la surface de l’eau, soit couler et se déposer sur le fond.  Ainsi, très peu d’études s’intéressent à la cartographie du plastique dans la colonne d’eau, c’est-à-dire à la répartition verticale du plastique en mer. C’est pourquoi un de nos axes de recherche est tourné vers l’étude de la répartition verticale du plastique.

 

En partenariat avec Marbec

Lors de la première expédition Sea Plastics en 2017, nos équipes ont travaillé avec Marbec pour concevoir un système de filet fermant permettant d’échantillonner les microplastiques en profondeur :

Afin de mener une étude comparative entre la concentration de plastique dans les eaux de surface et en profondeur, nous prélevons deux échantillons d’eau de 250 mL pour chaque zone (dépressions et anticyclones). Ces échantillons sont ensuite triés et comptés à la main en laboratoire à l’aide d’une loupe binoculaire. Cette étape longue et fastidieuse permet à la fois de trier les microplastiques parmi les autres débris, et quantifier les microplastiques dans les échantillons d’eau. Une fois triés et comptés, chaque microplastique est ensuite passé en spectroscopie infrarouge, qui permet de connaître leur composition chimique, et donc de savoir de quel type de plastique il s’agit.

Les échantillons d’eau prélevés lors de la première expédition Sea Plastics en 2017 sont aujourd’hui en cours d’analyse, à l’étape de la spectroscopie infrarouge à Marbec. L’expédition 2018, actuellement en pleine campagne d’échantillonnage, rapportera des échantillons d’eau prélevés dans des zones différentes de la Méditerranée occidentale. Ceci permettra d’avoir des résultats complémentaires par rapport à la première expédition, et de renforcer les premiers résultats obtenus.

  1. Si on trouve une corrélation entre la concentration de plastique en surface et en profondeur (ce qui suggèrerait que les espèces vivant à ces profondeurs sont aussi touchées par la pollution plastique),

  2. Si on retrouve la même corrélation entre le sens des courants marins et la présence de plastiques en surface, et en profondeur,

  3. Si les récentes études de cartographie du plastique en Atlantique par Expédition 7eme Continent (2) sont applicables en Méditerranée, 

  4. Et d’améliorer les modèles informatiques de répartition des plastiques en y implémentant des données prises sur le terrain.

À terme, ces études nous permettraient de savoir :

paca
ministere
université_barcelone
CNES
MERCATOR
VEOLIA
natixis
sorop
EY
helloasso
fondation apt
argonautica
MARBEC
aquarium et embiez