Journal de bord de l'équipage 2019

Après une traversée sans trop de vent, et après avoir sillonné l'Italie pendant près de 2 mois, nous jetons l'ancre sur le sol espagnol. Nous arrivons tard après le traversée et passons une nuit dans une crique avant de rejoindre le port de Palma de Majorque. La côte de cette île vue du large est magnifique! 

Une fois le pied à terre, on ne chaume pas: nettoyage du bateau, courses, lessives... Nous n'avons qu'une journée pour remettre en état le bateau après le traversée car nous recevons le lendemain une classe de collégiens pour notre premier événement de sensibilisation!

palma de majorque

1/1

Pour notre première activité de sensibilisation nous avons décidés de préparer une collation zéro déchets pour montrer que c'est possible! Au menu: jus d'orange, gâteau aux zestes d'orange et cookies qui sont un peu notre spécialité!

Nous avions divisé notre intervention en 3 stands qui parlaient de pollution micro-plastique et de nos filets, du bateau et de notre bouée Hypatia. L'exercice n'était pas facile à cause de la barrière de la langue. Notre niveau trop faible d'espagnol nous a obligé à intervenir en anglais ce qui a permis aux collégiens de travailler le leur. Cependant, heureusement que nous avions préparés des listes de vocabulaires anglais <-> espagnol et que les professeurs étaient là pour traduire de temps en temps.

Nous avons aussi rencontrés les membres locaux du projet SEABIN qui nous ont expliqués comment fonctionne leur Seabin et combien de déchets elle collecte en une semaine! 

Après avoir goûté les tapas locales, il est déjà l'heure pour nous de quitter le sol espagnol... ce fut bref mais intense!

Retour en France

Nous prenons la route tôt le matin pour éviter un gros coup de vent qui est prévu. En partant, nous admirons les falaises de Majorque tout en profitons des restes de la collation "zéro déchets" que nous avions fait. 

Pendant la traversée, nous avons une fois de plus la chance d'observer des dauphins mais aussi et surtout des baleines! Nous avons pu voir deux rorquals communs, une mère et son enfant.

Le dernier jour, alors que nous pensions échapper au coup de vent, nous l'avons finalement subit, de plein fouet... force 8 et des creux de 4 mètres, de quoi se faire quelques frayeurs! Heureusement Perrine mène la barque d'une main de maître et tout se passe bien malgré le fait que l'intégralité du placard à épice s'est renversé dans le bateau... un gros travail de nettoyage nous attend.

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube